Aller au contenu principal
Canulars contre Bachar

Canulars contre Bachar

Armes chimiques? Missiles russes? Attentats turcs? Ca chauffe de pire en pire chez Bachar - le sanglant - Al Assad

Par Mathilde Serrell et Anne Donadini

Dans cette guerre de chaires et de sangs, des activistes ont décidé de mener une bataille de la fausse information. Leur nom ? « Syrian Revolution Intelligent Operations » aka « Syrio ».

Leur arme ? L’imagination et le réseau (quand il n’est pas coupé… rappelons que le pays aurait eu droit à des petites coupures d’Internet à la veille de chaque offensive gouvernementale majeure).  Leur mission ? « Débusquer les mensonges des médias officiels du régime syrien pour mieux dénoncer l’ampleur de la propagande pro-Assad et convaincre les Syriens “indécis” (ils sont nombreux à ne pas prendre position) de rejoindre la rébellion ».


Distinguer le vrai du faux en Syrie est de plus en plus compliqué. Il y a deux ans, propagande et désinformation sont devenues des « armes » abondamment utilisées aussi bien par l’opposition que par le régime. Et en premier lieu sur les réseaux sociaux.


LOL ASSAD

L’armée syrienne électronique n’a pas hésité à se servir de Simba, Brad Pitt et Jésus pour la propagande internet du régime, et donner une image « likable » à Bachar Al Assad en détournant les codes de la culture web. Il est beau, Bachar, comme ça, non ? 

 Le "THE ONION" syrien


Opération démystification, Syrio prêche la fausse info pour montrer la vraie. Finalement c’est un peu comme le journal satirique américain « The Onion », mais les enjeux dans une guerre civile qui a déjà fait 70 000 morts, dont 10 à 15 000 enfants, ne sont pas les mêmes …

D’après le site de « L’Orient-Le Jour », depuis août 2012, le collectif « Syrio » a diffusé près d’une dizaine de fausses informations, photos fabriquées à l’appui, pour alimenter la machine à propagande syrienne avant de la démasquer sur leur page Facebook.

Assad, robot-humanoïde télécommandé

Exemple de canular made in Syrio, en février 2013 le collectif a envoyé un faux article aux principaux organes médiatiques du pouvoir. Il y était raconté qu’un riche homme d’affaires arabe non identifié avait passé commande d’un robot- humanoïde ayant l’apparence du président syrien Bachar el-Assad. Contrôlé depuis un ordinateur, le robot était capable d’imiter tous les mouvements humains.

Le 1er avril Syrio révèle le canular, via une vidéo dans laquelle il dénonce les médias pro-régimes qui ont repris la fausse information sans la vérifier. C’est le principe du hoax médiatique.

 La chute fracassante

Toujours selon « L’Orient-Le jour », Syrio a diffusé un article fictif en juillet, dans lequel les opposants affirment que « les services de renseignements chinois ont dévoilé un plan saoudo-qatari visant à reproduire plusieurs villes et places publiques syriennes dans un studio de cinéma gigantesque à Hollywood où sera filmée la chute fracassante de Bachar el-Assad » !

Une fausse information hallucinogène, encore une fois largement répandue sur les réseaux sociaux et même reprise par la télévision officielle syrienne. Ce qui en dit long sur l’état de délire informatif dans lequel baignent les Syriens…