Aller au contenu principal
La Couveuse #2

La Couveuse #2

Bientôt, on élèvera des poules en villes, on ira à des expos vides et on aura une application pour chaque problème

Par Anne Donadini et Mathilde Serrell

A 11H chaque matin, dans le Grand Mix, Mathilde vous donne un aperçu des nos pratiques  dans 30 ans, 1 an ou même quelques mois... Soyez prêts.


- On élèvera des poules en villes.

Dans ton jardin, sur ton balcon... Parce que le poulailler urbain c'est écolo et c'est cool. D'une, les poules mangent de tout. Epluchures de légumes,  peau de poisson, gras de viande... elle peut avaler 150 kg de déchets par an, de quoi faire de sacrées économies ! De deux, elle recyclent tout en oeufs ou en fientes (avec lesquelles on fait de l'engrais !). Le must : avoir une "poule d'ornement", le top des ventes chez Truffaut.  Bref : l'animal du compagnie du siècle, tant que vous ne le mangez pas.

- On ira à des expositions "vides", aux murs complètement blancs.

Ben, qu'est qu'on va y voir alors ? Ce qu'une tablette nous présentera ! Le visiteur se voit prêter  à l'entrée un ordinateur, un smartphone ou une tablette, puis pénètre dans un espace vide. Tout ce qu'il a à observer est sur son écran. Un routeur charge les données et on admire. L'expo "Offline Art" a inauguré ce nouveau genre, fin février à la galerie parisienne XPO.


 - On aura une application pour tous nos dilemnes. 

Et ce n'est pas une intelligence artificielle qui nous donnera un coup de main, mais bien des humains. On teste tout de suite avec World it . Une fois l'application téléchargée, on pose sa question "Je vais voir Spielberg ou Tarantino ?",  "iphone 5 ou galaxy S4 ?", "vomir ou tenir ?", "me laver les dents ou pas ?". Et World it vous donne la réponse sous forme de vote ... des internautes. 70 % de OUI, 30 % de NON : désolé, mais là il faudra vous laver les dents.
 

L'expo "Offiline Art" où les oeuvres se trouvent vos écrans.