Aller au contenu principal

L'Astronaute et le Dj

Jeff Mills nous offre un featuring avec...un spationaute

Par Quentin M

Le papa, parrain ou maître incontesté de la techno de Detroit (c’est selon) a un nouveau projet d’envergure en gestation. Jeff Mills, de son petit, mais célèbre nom, a en effet enregistré un double CD à l’intitulé ténébreux, Where Light Ends, et au featuring pour le moins inattendu.

Son coéquipier de fortune n’est autre que Mamoru Mohri, un spationaute japonais – n’allez pas dire taïkonaute, vous allez le vexer ! – qui a visité l’espace, la thermosphère pour être précis (partie de l’atmosphère située entre 95 et 600 km de la surface) à 2 reprises, en 1992 et en 2000. 

Nul ne sait pour l’instant quelles cosmiques inflexions le spationaute a apportées à la musique de Mills. Ce qui est certain, en revanche, c’est 1) que le technoïde s’est entouré d’autres représentants du Soleil levant (Ken Iishi, Dj Qhey, Gonno et d’autres) pour remixer ses morceaux et 2) que Where Light Ends  sortira sur le propre label de Mills : Axis Records.

À Nova, Mills ça donne ça...