Aller au contenu principal

De la musique avant toute chose

Au Forum des images, à Paris, "En avant la musique !" célèbre le 4e art à travers le 7e

Par Quentin M

Du 6 mars au 21 avril 2013, le Forum des Halles à Châtelet (Paris) célèbre les interactions – aussi variées que constantes au XXème siècle – entre la musique et cinéma. Ce cycle de rencontres impromptues entre le 4e et le 7e art a son cri de ralliement, En avant la musique ! (clin d'oeil à Verlaine qui ouvrait son poème Art poétique par ce célèbre quatrain : "De la musique avant toute chose,/Et pour cela préfère l'Impair/Plus vague et plus soluble dans l'air,/Sans rien en lui qui pèse ou qui pose").  

Une bien belle occasion de prendre "De la musique plein les yeux" autour d’une centaine de films d’hier et aujourd’hui. 

Elaborée par Marianne Bonicel et Anne Marrast, programmatrices du Forum des images, la programmation d’En avant la musique ! brasse large et s’aventure aux 4 coins de la planète en quête d’instantanés culturels et musicaux. Du Mali au Mississippi, des champs de coton au macadam des villes, des chansons populaires aux hymnes révolutionnaires, pas une musique qui ne prenne ancrage dans une histoire, une époque, un territoire, et ne charrie les joies et peines de l’aventure humaine.

Du blues au rap, en passant par le jazz, le rock, le reggae, la musique est de toutes les célébrations et de tous les combats. Pratique artistique et moyen d’expression, de pouvoir, de reconnaissance et/ou d’émancipation, la musique a une vocation et une portée universelle, une faculté de rassembler des sons, des rythmes, des voix et (donc) des gens, individus et peuples. Comme dans Casablanca, où quelques notes de piano suffisent à raviver le souvenir, des refrains familiers constituent les jalons de ce cycle.

Au juke-box du mois de mars 2013 : One Two Three O’Clock, Sur la route de Memphis, Black Or White, If You’re Going to San Francisco (toutes les playlists sur le site) ouvrent le bal, pour revisiter la révolution rock, les racines du blues, la question raciale, les années hippies, à travers les films d’hier et d’aujourd’hui. Prêts ? En avant la musique ! Ou plutôt « Play it again, Sam… »

Ci-dessous le clip promotionnel… un poil kitsch…