Aller au contenu principal

L'armée de l'herbe

En Israël, les soldats redoublent d'ingéniosité pour rester haut perchés

Par Anne Donadini

Ce n'est pas "Breaking Bad", mais ça y ressemble. Le cannabis est légal en Israël, certes, mais il ne l'est pas pour tout le monde. Les soldats, dont le service militaire reste obligatoire entre 18 et 21 ans, peuvent faire une croix dessus. Mais quand est jeune, on veut pouvoir oublier les épreuves quotidiennes difficiles et pour cela, tous les moyens sont bons...


D'après le site Streetpress, les soldats et soldates d'Israël font donc appel au Mister Nice Guy, marijuana synthétique, bon marché, 50 fois plus concentrée que du cannabis classique, et surtout : in-dé-tec-table. La recette chimique de cette drogue change tous les trois mois, petite astuce des fabricants pour qu'elle n'ait pas le temps de passer sur la liste des substances interdites par le ministère de la Santé. De plus, pas de THC dans cette Ganja pour soldats, ce qui la rend encore moins détectable.


En trois ans, les comptoirs de vente ont envahi Tel-Aviv. Mais pas question de se faire prendre, pour les soldats, sinon c'est l'exclusion. A garder pour les tours de garde, pour s'en faire une trève psychédélique.