Aller au contenu principal
Al-Qaida Magazine

Al-Qaida Magazine

Tu es cool, tu es djihadiste ? Tu lis "Inspire" pour apprendre à faire des attentats

Par Anne Donadini et Mathilde Serrell

Graphisme branché, photos classes... c’est Le "Esquire" d’Al-Qaida, le "Vice" du salafiste cool ! En une du dernier numéro, sorti le 28 février : "We are all Usama".
Voilà ce que l'on découvre en lisant "Inspire", un magazine rédigé dans un anglais jeune et moderne, et qui se veut  comme étant le magazine de référence des djihadistes en herbe vivant aux Etats-Unis et en Europe. Lancé en juillet 2010 par AQPA, la branche d’Al-Qaida dans la péninsule Arabique, la revue compte déjà 10 numéros, tous disponibles en ligne sur des sites Internet islamistes.

Les premières pages de ce magazine comportent une série d’articles ultra-remontés anti-Américains et anti-Français (notamment en raison de leur intervention militaire au Mali.)

 


Wanted

Dès les premières pages d'Inspire, le lecteur trouve une liste de 11 personnalités publiques « recherchées mortes ou vives pour crimes contre l’islam ». Parmi elles :
l’écrivain Salman Rushdie, condamné à mort via fatwa pour ses Versets sataniques publiés en 1988, mais aussi l’extrémiste de droite néerlandais Geert Wilders ou encore le pasteur américain Terry Jones, qui avait publiquement brûlé des exemplaires du Coran.


La rubrique «  Open Source Jihad »

Toi aussi va buter des gens pour Allah. Présentée comme un « manuel destiné à ceux qui détestent les tyrans », la rubrique open source Jdihad propose un guide « pratique et créatif » qui apprend à préparer de « petites » opérations terroristes dans leur pays de résidence.
Par exemple, comment fabriquer une bombe « dans la cuisine de maman », « tirer comme un pro » avec une arme à feu et une kalachnikov, ou même provoquer des catastrophes « naturelles »…


Courrier des lecteurs

Ses dernières pages, le magazine les consacre à la rubrique Questions-réponses gérée par un « conseiller » d’Al-Qaida dont le nom n’est pas cité.
 Un lecteur, qui affirme « détester les infidèles », demande par exemple des conseils pour « assassiner les présidents américain et français et le Premier ministre britannique ». « C’est facile (à exécuter) si vous demandez (conseil) à Allah », répond le « conseiller », qui propose toutefois d’autres cibles « plus faciles à atteindre », selon lui, comme George W. Bush, Nicolas Sarkozy ou Tony Blair !

Comme la publicité et le marketing : les extrémistes religieux pompent la coolitude et la vouyouterie décomplexée pour vendre leurs idées aux occidentaux en mal de rébellion.

Pas plus tard que ce jeudi, deux jeunes gens de 18 et 20 ans, au profil incertain mais qualifiés de "potentiellement dangereux", ont été interpellés dans la matinée du jeudi 7 mars à Marignane (Bouches-du-Rhône) par la police antiterroriste, "prêts à passer à l'action" et à se "procurer et fabriquer des explosifs". Ils avaient récemment envoyé un "courriel de menace" visant le président américain Barack Obama…