Aller au contenu principal
Groenland, les oubliés de la world culture

Groenland, les oubliés de la world culture

Les chamans raffinés et l'art du grand Nord

Par Jean Rouzaud

Vous l’avez peut être remarqué: lorsqu’on parle de « World culture », on pense Afrique, Asie, et même plus, sud ou tropiques... Mais jamais le nord ne semble concerné par cette nébuleuse !

Bien sûr, les pays du sud ont une culture plus chaude, des danses plus rythmées et des images a priori plus colorées, encore que..  toutes les broderies des inuits aux eskimos et jusqu’aux lapons sont à dominantes de tons chauds, jaune, orange et rouge !!

Le nord ne serait donc que le grand blanc ? C’est faux ! Mais en l'admettant, cela signifierait que le nord serait moins commercial peut-être ? Doté de moins de qualités ?

Voici donc, sur NOVA, un aperçu du Groenland: cinq fois grand comme la France mais avec moins de 60 000 habitants!! Un désert, ou presque.

Voila peut être la vraie raison du désintéressement envers les pays du Nord : peu peuplés, donc moins de voix et de messagers dans le monde, et de plus l’isolement et les conditions climatiques... pas bon pour le tourisme, ni pour les tarifs low-cost.

En attendant les peuples d’amèridiens et autres sibériens, ont non seulement une culture chamanique qui intéresse de plus en plus de gens, mais aussi un art raffiné et malheureusement méconnu, avec toutes sortes de petites statuettes, représentant hommes et bêtes mais aussi outils, canoës, kayaks, rames, harpons et lances, dignes des plus belles collections de miniatures..

 

Et pourquoi si petites ? Car nos amis du nord n’ont ni bois, ni outils pour tailler la pierre ; reste donc quelques racines et arbustes et évidemment tous les os, dents et ivoires des ours, phoques, morses, loups et autres baleines, cachalots… Plus quelques coquillages.

Et c’est d’ailleurs ce bestiaire qui est admirablement représenté dans les rares collections de ces objets, d’autant plus précieux du fait de leur petite taille..

Les plus surprenantes de ces statuettes sont les TUPILAK, ces êtres polymorphes, fabriqués par les chamans, en greffant tête de phoque, corps d’ours, tête de poisson etc .. Véritables patchworks d’autres êtres, ils sont chargés de tuer quelqu’un… et s’ils échouent, ces  terminators faits de bouts d’animaux, reviennent tuer leur père magicien.

Ces représentations en os et ivoires de quelques centimètres sont à la fois schématiques et très expressives : très bien taillées et polies, quelque part entre les ivoires d’Asie et les statuettes et totems amérindiens.

Les masques de bois sombres sont également uniques : les visages sont systématiquement déformés, tordus… La face, mais aussi le nez et la bouche. Utilisés dans les danses rituelles, ces démons plutôt drôles sont les quasimodos du Groenland et des inuits ..

Esprits, chasseurs d’esprits, démons ou emblèmes, c’est tout le monde chamanique en miniature …

 

La maison du Danemark (anciens propriétaires-colons du Groenland) montre, à Paris, la collection du prince.

Allez-y ! C’est rare et cela ne dure que deux mois ! 

Du 20 fevrier au 14 avril . Maison du Danemark .

142, av des Champs Elysées. 75008 Paris .

Du mardi au vendredi de 13 à 19 h. Gratuit .