Aller au contenu principal

Le lobby électro

Naissance de l'Association for Electronic Music... mais qu'est-ce que c'est ?

Par Quentin M

Depuis hier, la musique électro a son lobby (= groupe d'influence). Après avoir généré grosso modo 4 milliards de dollars de recettes l'an passé, le business de la musique électronique avait bien besoin d’un lobby pour défendre ses intérêts financiers. Avec la création de l’AFEM (Association for Electronic Music), cette velléité d’indépendance financière s’est transformée en réalité

Dévoilée hier au Midem de Cannes, l’association devrait réunir différents acteurs du milieu – artistes, Djs, managers,  labels, promoteurs, éditeurs, agents, détaillants, diffuseurs –  autour d’une même cause, la promotion de la musique électronique.

Le projet a été impulsé par Ben Turner (le manager de Richie Hawtin) et Kurosh Nasseri (avocat spécialiste depuis 20 ans de la musique électronique).

Il aura pour principal ambassadeur Nile Rodgers (porte-parole des Daft Punk, entre autres).

Le comité consultatif sera par ailleurs composé de grands acteurs du milieu :

Matthew Adell, Beatport, CEO, retailer 

James Barton, President of Electronic Music, Live Nation

Carlos Correal, Insomniac (music director for Electric Daisy festivals)

Jason Ellis, Positiva / Virgin Records

Stephanie LaFera, Little Empire Music

David Levy, WME: William Morris Endeavor

Maria May, CAA: Creative Artists Agency (agent for David Guetta)

Liz Miller, Big Beat / Atlantic

Paul Morris, AM Only (agent for Tiesto and Richie Hawtin)

Patrick Moxey from Ultra Records/President of Electronic Music for Sony Music, label

Maykel Piron, Armada Music

Duncan Stutterheim, ID&T

Amy Thomson, ATM Artists (manager for Swedish House Mafia)

John Truelove, Truelove

Danny Whittle, Promoter (IBZ Entertainment)

Tom Windish. Windish Agency.

 

Plus d’infos sur MusicWeek (en anglais)