Aller au contenu principal

[Nova Soundclash 485] Serge Gainsbourg & Jane Birkin

Thème du jour : « Ce genre de morceau que t'aurais pas été à l'aise d'entendre avec tes parents, petit ».

Par Bastien Stisi

Chaque jour, sur Facebook, Nova vous propose un thème et une musique. À vous de nous clasher en proposant un meilleur track sur le même thème. Le gagnant est publié sur Nova.fr. Thème du jour :  « Ce genre de morceau que t'aurais pas été à l'aise d'entendre avec tes parents, petit ».

Visualisez la scène. Vous êtes dans la bagnole, à côté du conducteur (on vous a laissé monter devant, c’est cool), un conducteur qui est soit votre père, soit votre mère (ou peut-être les deux). Vous n’êtes pas bien vieux mais êtes déjà capable d’avoir en tête ce qui peut potentiellement s’avérer gênant, et ce qui ne l’est pas. Ce qui est gênant, par exemple, c’est ce morceau qui passe actuellement à la radio, et qui parle de choses, de manière plus ou moins implicite, qui font rougir votre visage, vous excitent peut-être un peu sans que vous le formuliez ainsi, et vous mettent, dans le même temps, dans un état d’angoisse monumentale. Pourvu que ça s'arrête, vite. On pourrait transposer la même scène dans un canapé devant un film où les protagonistes se mettent soudainement à s'embrasser avec passion, et dans la foulée, à faire l’amour comme au cinéma (exemple : la scène de la voiture dans Titanic, ou l’intégralité du film Eyes Wide Shut). Là en l’occurence, c’est donc ce morceau de Pierre Vassiliu (qui n’est pas uniquement auteur du tube « Qui c’est celui-là ? », évidemment), qui est le vecteur de cette gêne intense, occasionnée par ces quelques paroles - « tu te colles tu provoques, mon sexe devient dur, il danse avec le tien, il l'enlace il l'embrasse il le presse et dans le noir superbe de cette boite de nuit ta main se pose alors sans chercher à l'endroit le plus dur et tu serres, tu serres, tu serres, tu serres, tu serres, tu serres, tu serres, tu serres » - qui, vous en conviendrez, en perturberait plus d’un.

Kandooksjacob Révolte, qui a manifestement pigé le propos, s’est souvenu pour sa part du duo Gainsbourg-Birkin, amant sur disques - Jane Birkin - Serge Gainsbourg, 1969 - comme dans la vie et qui avait proposé au monde entier ce morceau que l’on hésita à sortir et qui choqua quelque peu - les bruits de jouissance y sont peut-être pour quelque chose -, un hit qui entre si pleinement dans le thème qu’on le désigne grand gagnant du jour. « Je vais et je viens, entre tes reins. Et je me retiens » disait-il.