Aller au contenu principal

Sweat Lodge Party : Labyrinthe I Nantes.

Truc de Oufs Truc de Malades Truc à Plumes et Truc de Guedin....

21 novembre 2018
Par captain -xxx-
Sweat Lodge Party : Labyrinthe I Nantes.

Gast a Gast ! Je ne sais pas si ça sert à grand chose de présenter les incroyables soirées Sweat Lodge aux bretons vu qu'ils pratiquent ce rite quelque peu païen mais carrément jouissif depuis plus d'une dizaine d'années... Par contre, oui ! il est d'utilité publique d'en causer aux milliers de malheureux qui n'ont pas la chance d'avoir ça près de chez eux et qui du coup se ratatinent carrément du bulbe chaque week end dans des boites de nuit à la con... (j'ai pas trouvé d'autres mots...). Donc, allez y, lisez ce qui suit et filez vite toper votre ticket pour Nantes...

Une Sweat Lodge Party, c'est un peu comme si le Berghain berlinois se téléportait chez Bouglione : Une giga teuf, riche en décibels et beats syncopés où la boule à facettes se voit réinventée façon Foire du Trône...

Un univers temporaire à part entière dans lequel on pénètre par un porche monumental (jusque là c'est facile) avant que, Paf ! on ne se retrouve direct téléporté dans le Labyrinthe et c'est là que ça se complique, mais que ça devient vachement bien... Parce qu'avant d'arriver devant votre dj préféré, vous allez croiser un max de trucs bien perchés... des prêtresses vaudoues qui veulent absolument que vous soyez leur poulet, des plantes vertes qui parlent, un tablée d'aristos en mode grande bouffe, des fakirs et des poussins géants, des loups carrément garous, du chill en aquarium, des vendeurs de jetons chelous à la sauvette, des murs qui bougent, des sens uniques qui font des noeuds et des agitateurs de dancefloor éparpillés dans tous les coins...

Ah ah ah ! Comment ça sent bon le trip  Déboite Un Max ! Parce qu'en plus, pour en rajouter une bonne grosse couche de Méga Nawak, les Sweat Lodge sont des soirées auxquelles on se rend déguisé... Et donc, cette Vénusienne vert fluo à qui vous avez roulé des pelles une bonne partie de la nuit, bien caché dans votre carapace de Bulot géant, c'était, si ça se trouve, Brigitte, la coincée du service Export...

Le seul truc dont vous serez à peu près sur, durant cette folle et inoubliable nuit, c'est que la personne qui parkinsonne entre deux platines est un DJ ou une DJette ou un peu des deux en proportion variables... D'ailleurs, pensez y, au moment de choisir votre déguisement : A un moment ou un autre, vous n'y couperez pas, il va falloir danser au son de Neil Landstrumm, Les Fantastiks ,Redux,  Soxy  , Radiobomb, Patrick Cantani,  Eat Rabbit et le Crabe qui ne lâcheront pas l'affaire jusqu'au premières lueurs du jour...

 

Sweat Lodge Party : Labyrinthe, samedi 1er décembre, Warehouse, Nantes.