Aller au contenu principal

« Shaolin Soul » : la mythique compilation rencontre le label Motown | Release

Dans les bacs depuis le 6 décembre

13 décembre 2019
Par Nathalie Gardner
« Shaolin Soul » : la mythique compilation rencontre le label Motown | Release

Le choc des titans au service de la soul.

En 1998, Uncle O (directeur artistique, graphiste, musicien, illustrateur, DJ, immense digger) se lance dans un projet d’archivage inédit pour l’époque. Fouineur assumé, mélomane invétéré, il regroupe l’intégralité des morceaux samplés par RZA (le producteur du Wu-Tang Clan), les enregistre sur des cassettes, les passe parfois en soirée. Aujourd’hui, ça paraît simple, il y a Discogs, Whosampled, et les autres qui ont fait le travail avant pour vous. En 98, y a pas tout ça et internet, tout le monde ne l’a pas encore, pas en version ADSL en tout cas. On lui dit : « tu devrais faire une compilation avec ça ». Il finit par y croire, propose l’idée, et la sort finalement, cette compilation qui a désormais plus de vingt ans et qui n’a pris que très peu de rides (aussi peu que le Wu-Tang, en fait). Shaolin Soul : la compilation est un succès, emprunte son nom à l’univers du Wu-Tang (les new-Yorkais étaient alors légèrement obsédés par le kung-fu…), et fera des émules. 

Des années plus tard, après ce premier épisode consacré au Wu, Uncle O élargit son horizon. « Dès le volume 2, j’avais pris quelques libertés, et maintenant je me pose même plus la question. », disait-il chez David Blot dans le Nova Club. Il s’agit toujours d’exhumer des perles de soul, mais plus uniquement celles qui ont fini entre les mains de RZA. Celles qui ont participé à l’histoire du hip-hop au sens large. Les Jackson 5, Mad Lads, Teddy Pendergrass ou Labi Siffre pour le volume 2 (2014), le son sudiste façon Willie Mitchel pour le volume 3 (2014), Al Green, Esther Phillips, Betty Wright ou Eddie Kendricks pour le volume 3 (2018).

Pour ce volume 4, qui arrive chez Because Music, Shaolin Soul rencontre cette fois le label Motown, celui de toutes les stars de la musique soul des années 60, 70, 80, et jusqu’à aujourd’hui encore. Marvin Gaye, The Temptation, Smokey Robinson, Diana Ross, Eddie Kendricks, The Marvelettes… C’est un peu Godzilla contre King Kong, et les Kaijūs qui, cette fois, ne détruiraient pas New York ou Tokyo, mais apaiseraient la ville de Détroit (la ville, bien sûr, de Motown). Pourquoi cette rencontre ? Car Motown fête cette année ses 60 ans. Alors bon anniversaire Motown et joyeux Noël d’avance à vous, car cette compilation, on vous l’offre.

Pour l'avoir, c'est tout bête, récupérez le mot de passe qu'on vous laisse gentiment sur notre page facebook Nova Aime et croisez les doigts pour faire partie des heureux gagnants tirés au sort !