Aller au contenu principal

Quasi Niente | Pessac

Presque rien, c'est presque tout.

10 octobre 2018
Par NOVA BORDEAUX
Quasi Niente Pessac

À la base, il y a un film : Le désert rouge (1964), premier long-métrage en couleurs de Michelangelo Antonioni. Un film elliptique et sinueux, davantage concentré sur des climats et la psychologie que sur la narration, qui prenait le revers du cinéma réaliste alors omniprésent. Sa tension reposait pour bonne part sur le rôle de Giuliana, personnage principal toute en tension et en non-dits, recroquevillée sur son mal-être et son secret.

Quasi Niente Pessac

Ce film, Daria Deflorian et Antonio Tagliarini, artistes et auteur.rice.s italien.ne.s, ont décidé de l'adapter sur scène, gravitant autour de la figure de Giuliana tout en prenant quelques nécessaires libertés avec le corpus original. Ainsi, pour éviter le pensum d'un énième triangle femme-mari-amant, ce sont cinq comédien.ne.s qui seront lancés dans cette boucle percluse de fêlures et d'ébréchures ; le portrait en ombres et en lueurs d’une femme solitaire que le monde ne semble plus intéressé à écouter.

Si vous vous sentez l'âme d'un confident immobile, Nova Bordeaux/Agen vous offre des places pour admirer sans bourse délier ce beau et grave Quasi Niente, du côté du Galet à Pessac. Ce n'est pas rien. Alors, pour bien répondre ci-dessous, munissez-vous du mot de passe Nova Aime idoine ; il se trouve juste ici

 

 

 

Quasi Niente, au Galet, à Pessac, le mardi 16 octobre à 20h30