Aller au contenu principal

Le Baou | Marseille

La spot de l'été qui démarre !

16 mai 2019
Par Baba Squaaly
Baou

Marseille est comme ce jeu que les plus anciens adoraient quand ils étaient minots. Un jeu qui consistait à relier des points numérotés en suivant une progression arithmétique afin de voir apparaître un dessin. Marseille est ainsi, la Marseille et ses collines, Marseille et horizons bleus ne se révèlent pas au premier coup d’œil, bien sur la ville qui claque sous le soleil et se joue des nuances de gris des jours  de pluie, aligne une série de spots formidables, de points de vue étonnants, de panorama à se damner, au premier rang desquels figure bien évidement la Bonne-Mère qui, du haut de ces 160 mètres d’altitude, embrasse toute la ville. Aussi haut soit-il, aussi dingue soit-il, il ne peut suffire à lui seul, à circonscrire cette ville kaléidoscopique. Pour scruter Marseille de ses yeux et voir apparaître ses contours changeants, il faut savoir être mobile et ne rien s’interdire, tant sa géographie tourmentée offre de lieux insoupçonnés, des enfilades de rues au bout desquelles surgissent des paysages fait de roches et de béton, de lignes bleus et de droites hérissées, de vallons et de tours. Ici et là, à jamais différents.

Sous Grand Littoral, quand Marseille se lit tout en cap’ et à flanc de colline, un hameau de containers soigneusement ordonnancés face à la mer, dessine les deux rues du MIF68, le Marseille International Fashion Center ou seuls s’hasardent les pros du gros, les acharnés du textile, rescapés du Belsunce Breakdown. A l’Est, Marseille et ses calanques, à l’Ouest, l’Estaque et la Côte Bleu et juste en face, presque à portée de mains, derrière un long comptoir, garde corps et sous un ciel immense, les iles entourées de bleus mouvants, changeants. Imparable.

 

Sur ce sommet rocheux, ce baou comme ont dit ici, se pose du 31 mai au 2 juin, trois soirées placées sous le signe de la convivialité. Devenu entité organisatrice, le Baou invite chaque soir entre 20h et 2h00 du mat’ un collectif différent. Le vendredi, Canopy, des orfèvres du son house-disco (De Hofnar, Fabich et le duo marseillais Dysk) prennent le contrôle des platines et ouvre le week-end. Le lendemain, place à Klassified, un collectif originaire de la Haye (Pays Bas) qui réunit autour de fêtes en plein-air des artistes (Rammö, Parallells pour un live, Audiofly, Seth Schwarz…) et des organisateurs coutumiers d’un son tribal mélodique. Enfin, Les Marseillais des Jardins Ssuspendus, se chargeront de la de ton dimanche de 15h à miniuit.

 

Nova qui n’a pas les yeux dans ses poches, aime déjà ce spot à la vue imprenable et aux soirées panoramiques. Nova offre 5 places pour deux à gagner en se précipitant sur la page fb Nova aime pour y déterrer le mot de passe qui peut-être si la chance est au rendez-vous, t’ouvrira à ouf les portes d’un des très beau spot de la ville, de ce spot de ouf !

 

 

 

31 mai et 1er juin de 20h à 2h du mat, 2 juin de 15h à minuit au Baou (1, av. de l’Argilité, 13016). Parking privé gratuit + possibilité de venir avec HEETCH ( -10€ avec le code : BAOU).

Billetterie : Préventes : 1ersoir : 13 € / 2èmesoir : 16 € / Pass 2 Jours :19 € / 

Sur place : 1er  soir : 15 € / 2ème  soir : 18€