Aller au contenu principal

L'Astroshow Open Air : The Asteroid N°4 | Bordeaux

Astralement vôtre.

13 septembre 2018
Par NOVA BORDEAUX
L'Astroshow Open Air Bordeaux

Même si la manie de tout labelliser "Open Air" dès qu'un évènement estival permet d'apercevoir un bout de nuage et deux oiseaux est un peu gênante, ça n'empêche qu'il peut y avoir de quoi mettre le nez à la fenêtre. Exemple ce mercredi à Bordeaux 33000, du côté d'une Caserne Niel qui, à peine remise des folles émotions du dernier festival Climax, accueille la seconde délocalisation de L'Astroshow.  

Car, même si elle est habituée aux caves de l'hypercentre (celles de l'ancien Saint-Ex', pour ne pas le nommer), L'Astroshow se plait aussi, depuis quelque temps, au grand air. Mais intérieur ou extérieur, certaines choses ne changent pas : l'aiguille de leur boussole indique toujours le pôle du rock psychédélique, celui qui fait perdre le nord.

Invités principaux de cette soirée, The Asteroid N°4, cinq musiciens venus de Californie qui, avec vingt ans d'existence et neuf albums au compteur, ont de quoi en remontrer aux badauds et aux méfiants. Histoire de cajoler la cire de vos oreilles, ce sera de la folk psychédélique aux embardées shoegaze, à classer entre les Byrds et Spacemen 3 pour ceux qui n'aiment pas trop trop que ce soit le boxon dans leur palais mental.

Mais bien sûr, nos amis astéroïdaux ne seront pas les seuls à venir faire un joli numéro. Cerises de ce gâteau spatial, quelques local heroes triés sur le volet seront également de la partie. Il y aura par exemple dans les parages le trio heavy psyché Libido Fuzz, qui entend bien vous emmener à la lisière du stoner . Et au rayon DJ-sets, ce sont Martial de Total Heaven et - devinez qui ? - le "Grand Mix" de Nova Bordeaux, tout frais, tout pimpant, qui sortiront leurs meilleurs atouts sonores.

Bon par contre, on ne promet pas qu'il y aura en ces heures heureuses, comme sur l'affiche, des tigres verts, des vahinés à langue de serpent et des planètes géantes dans le ciel (quoique, gardez votre troisième oeil ouvert, sait-on jamais). Mais quoi qu'il en soit, une chose est certaine : ça vaudra le détour. Surtout qu'en plus, bande de petits veinards, c'est à prix totalement libre. Vous auriez tort de vous priver.

L'Astroshow Open Air, w. The Asteroid N°4, à la Caserne Niel, le mercredi 19 septembre à 18h - Prix libre