Aller au contenu principal

Cooksound Festival | Forcalquier

Neuvième édition du 18 au 21 au Couvent des Cordeliers

8 juillet 2019
Par Baba Squaaly
Cooksound Festival

Comme son nom l’indique, Cooksound cuisine la musique à toutes les sauces et sur tous les tempos. Ici, dans ce havre de paix, entre les murs du Couvent des Cordeliers et dans ses jardins, Cooksound pointe du doigt à chaque édition une destination nouvelle sur la carte. Cet été, Cooksound nous embarque, non pas vers un pays comme ce festival initié à Marseille sous forme de soirées avant de s'implanter sur plusieurs jours dans cette commune des Alpes de Haute-Provence, nous y a habitué par le passé, mais sur un continent musical bordé par les fleuves Funk, Soul et Groove. On s’en lèche les oreilles et les babines puisque les organisateurs de ce rendez-vous où il fait bon manger local et danser mondial, ont convié quelques uns des artistes qui à travers le monde, incarnent, cuisinent chacun à sa façon cette culture afro-américaine.

 

Sont attendus Jorus Mabiala, un conteur congolais à l’humour ravageur. Une poignée de DJs (Kep Dany, Peter Isaac, Ed Nodda & Selecter The Punisher), accompagné pour les deux derniers, lors de leur set à 4 mains par le plasticien marseillais Mr Post qui réalisera une toileen direct . Le DJ/VJ Denis Cartet servira un de ses Back in the Days concocté à base de clips, d’extraits de concert et d’images d’archives musicales. Le rappeur US Raashan Ahmad aux beats soulful et aux verbes précis et les Bordelais du Shaolin Temple Defenders qui lorgnent oreilles grandes ouvertes de l’autre côté de l’Atlantique, sont aussi de la party. Plus insolite, Ajate, le funky band nippon, révélation des dernières Transmusicales de Rennes, autant inspiré par l’ohayashi, une musique tradi japonaise interprétée sur des instruments en bambou que par les grooves afro-funk de la Black Music des années 70 et 80 feront le show. A ne pas louper ! L’italienne Kicca dont la voix se prête magnifiquement aux répertoires jazz and soul qu’elle matine dorénavant de rock et de funk, donnera à entendre ses dernières réalisations. The Speakeasy Choir, une chorale de Forcal’ reprendra  quelques uns des standards d’Earth Wind and Fire, des Jacksons Five ou de Stevie Wonder pour ne citer qu’eux. Le tout sera souvent accompagné à la nuit tombée par l’installation super8 du plasticien marseillais Olivier Lubeck, réalisée à partir de boucles extraites de films amateurs (8mm).

 

Un site, le cooksound.com, pour tout savoir de ce festival aux arts mélangés qui a su garder son esprit “grand mix” avec au menu un poulet cajun, un funky gombo ou des crevettes croustillantes à la noix de coco, mais aussi des ateliers cuisine ou peinture, une master class spéciale rhum, des concerts, des DJ-sets et des prix cools, voire hypra-mega cools puisque très souvent gratuit (et si payant, jamais plus de 14 € pour les concerts, et 10 € pour les plats).

 

Nova aime, Nova t’invite ! Rendez-vous sur la page fb Nova aime pour découvrir le mot de passe et jouer !