Aller au contenu principal

Borderline, le festival | Marseille

21, 22 & 23 juillet en mer à bord de l'Ilienne et sur terre au Théâtre Silvain

21 juillet 2019
Par Baba Squaaly
Borrder fest

Tout démarre sur les flots de la Grande Bleue avec la traditionnelle (10 ans déjà… et oui !) et dominicale croisière Borderline à bord de l’Ilienne. Ce rendez-vous estival du dimanche soir est qu’on se le dise, d’ors et déjà complet. Normal ! Histoire d’attiser vos regrets, sachez qu’embarqueront à bord le Trio Combo Brazil pour un live ébouriffant emmené par Pierre Sibille, David Walters et Wallace Négão, ainsi que le duo de DJs brésiliens Fatnotronic, originaire de São Paulo, la mégalopole de l’électronique brésilienne. Ovationnés aux Transmusicales de Rennes il y a maintenant plus de trois ans, Gorky et Phillip sont de retour with attitude, sous nos latitudes.

Si tout démarre sur les flots de la Grande Bleue, tout se poursuit deux jours durant (22 & 23 jjuillet) sous les étoiles exactement comme aurait dit le Grand Serge, dans l’enceinte préservée par le temps du somptueux et accueillant Théâtre Silvain.

Lundi 22, Agape, un jeune producteur parisien, membre du collectif Apaches, partagera sous le ciel marseillais ses chansons pop, ses bonbons aux mots tout en demi-teintes, ces douces sucreries à danser. Habitué du Théâtre Silvain où il s’est déjà produit en 2015, Chassol viendra nous présenter Ludi, sa dernière création, accompagné à la batterie par Mathieu Edward. Ce projet n'est pas inspiré cette fois-ci par un voyage, mais par la lecture du roman de Hermann Hesse, Le jeu des Perles de Verre. Plutôt Prieur de la Marne, un Rémois qui a emprunté son blaze a un héros de la Révolution Française, décapitera en musiques et images, bandes originales de films, discours d’hommes politiques, chansons françaises vintage et autres ingrédients qui défileront dans les pistes de sa table de mixage, transformée en échafaud pour l'occasion.

Mardi 23, Nasser, hérauts locaux de l’électro-rock taillé pour le dancefloor, seront la pièce centrale de cette ultime soirée. Si on ne présente plus Nicolas, Simon et Romain, juste deux mots sur Ménage à Trois et Vendredi sur Mer, qui les accompagnent à l’affiche. Les premiers, originaires de Manchester cultivent un romantisme tout océanique, ouvert au grand large et aux vents porteurs. Quand au second, il s’agit en fait en ce mardi sur terre, du projet pop synthétique de la Suissesse Charline Mignot.

 

 

Toutes les infos, les horaires et les prix sont .