Aller au contenu principal

Barcelona Gipsy balKan Orchestra | Marseille

Le 5 décembre à l'Espace Julien

29 novembre 2017
Par Baba Squaaly
BGKp

À sa création en 2012, le Barcelona Gipsy balKan Orchestra s'intitulait Barcelona Gipsy Klezmer Orchestra. Le groupe participe depuis la mégapole catalane à la diffusion des musiques des Juifs d’Europe de l’Est, aux airs du Yiddisch-land que ces musiciens de toute l'Europe reprennent.

En 2015, comme pour signifier l’ouverture de leur répertoire aux chants et musiques des Gitans qui ont voyagé de l'Inde aux Balkans, d'Orient jusqu'en Espagne, les musiciens de ce combo choisissent de remplacer le terme klezmer par celui de balkan et placent la majuscule non en début, mais en plein milieu du mot balKan afin de conserver l’acronyme. Le tour est joué. Si la formation et son répertoire ont évolué, BGKO demeure !

L’année suivante, en 2016, sort Del Ebro al Danubio, un album patchwork et cohérent à la fois où se mêlent ces différents registres musicaux, ces multiples influences. Ainsi, le titre serbe Od Ebra do Dunava (le cinquième) qui donne son nom (en espagnol, cette fois-ci) à l’album, s’ouvre sur une pompe balkanique festive avant de se muer, dans la deuxième moitié du morceau, dans une sorte de morphing sonore, en un Ay Carmela, reprise débridée du chant composé contre l’envahisseur français durant la Guerre d’indépendance espagnole au tout début du XIXème siècle et réactualisé pendant la guerre civile, par les soldats républicains qui en feront l’hymne anarchiste de la Révolution Espagnole que l’on sait. Un clip - très beau, qui plus est, et en animation - de ce titre est à voir ici.

Composé depuis de la chanteuse catalane Sandra Sangiao, de l’accordéoniste italien Mattia Schirosa, du contrebassiste serbe Ivan Kovacevic, du guitariste français Julien Chanal, du percussionniste grec Stelios Togias, du clarinettiste espagnol Dani Carbonell et du violoniste ukrainien Oleksandr Sora, le groupe était en concert le 19 avril dernier au Molotov. Aux vues de la générosité du concert et de l’enthousiasme du public, les activistes du Molotov les rappellent pour un nouveau concert. Plutôt que de pousser les murs du lieu au risque d’attaquer les fondations de l’immeuble au pied duquel se niche cette salle cinquantenaire, ils investissent l’Espace Julien voisin, mettant les petits plats dans les grands pour accueillir le show enfiévré du BGKO.

Rendez-vous est pris pour le 5 décembre, une date que n’oublieront pas d’honorer les spectateurs du concert du 19 avril, tout en la recommandant chaudement à ceux qui ne s’y étaient pas rendus.

BGKO le 5 décembre à 20h30 à l’Espace Julien (39, cours Julien – 13006) – 12 € + frais de loc

Visuel : © Laura Soriano