Aller au contenu principal
Marie Transport en baroude avec l’artiste Phia Ménard

Marie Transport en baroude avec l’artiste Phia Ménard

Par Marie Misset

Marie Transport, c’’est le service d’accompagnement de personnalités au travail de Radio Nova. Marie Misset prend chaque semaine les transports avec un nouvel invité et aborde son actualité et tout un tas de choses de la vie. Marie Transport c’est tous les matins dans Pour que tu rêves encore, la matinale de Nova. Vous pouvez réécouter tous les épisodes de Marie Transport en podcast

La semaine passée, Marie Transport a voyagé avec l’artiste Phia Ménard. Phia Ménard est une artiste, jongleuse, performeuse, danseuse, metteuse en scène dont plusieurs créations conçues avec sa compagnie, Non Nova, sont en train de tourner.

La très belle Saison sèche, créée à Avignon, où sept femmes se débattent dans un spectacle qui doit autant à la danse qu’au théâtre ou à la performance et où il est question de combattre le pouvoir patriarcal et l’assignation des genres. La prochaine représentation aura lieu le 4 mai à Mulhouse. Le très différent et aussi beau Maison mère, contes immoraux partie 1 où cette fois, c’est une Europe inhumaine qui est la cible de Phia Ménard. Seule en scène, elle construit un Parthénon en carton avec une tronçonneuse, bientôt détruit par un déluge qui le noie.

Phia Ménard est né homme dans un milieu populaire. Plus tard, ne sachant pas trop quoi faire de sa vie, elle a découvert le jonglage et puis l’art en général et a vu là son seul chemin possible. Quand elle commence sa transition en 2008, elle écrit en même temps PPP : Position Parallèle au Plancher, où elle jongle avec des blocs de glaces. Elle continuera à la jouer tout le long de sa transition, découvrant ainsi sur scène parfois un peu en même temps que les spectateurs, un nouveau corps et partageant sa quête de liberté au delà des normes et des formes. Un nouveau corps qui la rend encore plus consciente de ce que c’est que d’avoir un corps de femme dans la société, ce qui deviendra le sujet (entre autres) de Saison sèche.

Pour Marie Transport, Phia Ménard nous a donné rendez-vous dans un petit café au soleil, à Jourdain, avant de prendre le métro et (comme il se doit) de se faire un peu emmerder. CQFD.

En podcast

Épisode 1 : « Pour ce spectacle, pendant des jours je sentais le poisson »

Marie rejoint Phia à la terrasse d'un café, un jour de grand beau. Elles évoquent les stratagèmes mis en place par Phia Ménard et sa compagnie Non Nova pour mettre en scène les idées de Phia, ce qui implique des recours à des poissonniers et à des chocolatiers.

 

v

Épisode 2 : « En devenant femme, j’ai entendu des trucs comme “Je te claque la chatte” »

Dans cet épisode, Phia et Marie prennent le métro et évoquent ce que devenir une femme a changé chez Phia dans son rapport à la rue, espace patriarcal, où des mecs n’hésitent pas à lancer des phrases telles que “je te claque la chatte” à de parfaites inconnues.

Épisode 3 : « Les assignations au genre, tous les subissent, hommes comme femmes »

Dans cet épisode, l’escalator tombe en panne et Phia évoque son spectacle PPP qu’elle a écrit quand elle était encore Philippe Ménard, et qu’elle a joué pendant toute sa transition.

Épisode 4 : « Quand tu laisses tomber tes études pour la jonglerie, ça passe pas crème »

Dans cet épisode, on évoque la trajectoire artistique de Phia Ménard, née devant un spectacle de jonglage auquel son frère l’avait emmenée.

Vous pouvez aussi réécouter l’intégralité de ce périple en une seule fois.