Aller au contenu principal
Nova Classic : « Soul Makossa » de Manu Dibango

Manu Dibango : le succès est sur la face B

Nova Classic : « Soul Makossa » de Manu Dibango.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop. Aujourd'hui : « Soul Makossa » de Manu Dibango.

 

Manu Dibango fête ce soir ses 60 ans de carrière au Grand Rex à Paris et fait son Safari Symphonique. Un anniversaire qui nous donne l’occasion de revenir sur l’histoire de son plus grand hit, « Soul Makossa ». Un titre enregistré par le chef d'orchestre et saxophoniste camerounais en 1972 pour la huitième édition de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) qui se déroule cette année-là à Yaoundé, au Cameroun. Il compose l’hymne et en face B, puisqu'il en faut une, ce makossa. Footballistiquement parlant, le Cameroun perd face au Congo et du coup, le disque n’a pas le succès escompté…

Sauf qu’il voyage, ce disque. Et avant de devenir un succès en Afrique et en Europe, c’est à New York, dans le loft d’un certain David Mancuso, que l’on danse sur le « Soul Makossa » de Manu.

Un succès tel que le patron d’Atlantic Records traversera l’Atlantique pour ramener le musicien aux États-Unis pour qu’il se produise aux côtés des plus grands artistes de Soul music sur la scène du mythique Apollo à Harlem. « Soul Makossa », titre emblématique de l’afro funk, sera moult fois copié, de Michael à Rihanna. Sur Nova on l'écoute aussi en version reggae puisqu’il a aussi enregistré en Jamaïque. Des vies musicales qu’il traverse ce soir en musique au Grand Rex. Il reste des places, et nous on profite de ce classique.

Le Nova Classic, c'est aussi en podcast.

Visuel © Getty Images / ullstein bild