Aller au contenu principal
L’hologramme d’Amy Winehouse part en tournée

L’hologramme d’Amy Winehouse part en tournée

La série de concerts devrait débuter en 2019.

Par Clémentine Spiler

2Pac, Elvis, Sinatra…Nombreux sont les artistes ressuscités en hologramme le temps d’un concert. Il semble que ce soit désormais le tour d’Amy Winehouse. Un hologramme de la chanteuse décédée en 2011 devrait entamer une tournée en 2019, selon la déclaration de son père, Mitch Winehouse à Reuters le 11 octobre.

« Les fans demandent continuellement des nouveautés d’Amy mais il n’y a rien de nouveau à leur offrir. Nous nous sommes dit que ce serait un moyen merveilleux de leur permettre de la voir, tout en récoltant de l’argent pour notre fondation », a déclaré Mitch. 

La fondation Amy Winehouse lève des fonds pour aider les jeunes à se battre contre l’addiction aux drogues et à l’alcool. Pour son père, l’artiste aurait forcément approuvé cette démarche. « Son héritage n’est plus uniquement musical désormais. Il est aussi cette volonté d’aider les jeunes. »

Le documentaire Amy, sorti en 2015, dépeignait le père de l’artiste sous un jour peu flatteur, opportuniste et destructeur, lui assurant notamment qu’elle n’avait « pas besoin d’aller en désintox si elle n’en [avait] pas envie ». D’où la fameuse phrase dans le morceau « Rehab », l’un des tubes de la chanteuse : « I ain’t got the time and if my daddy thinks I’m fine » (« Je n’ai pas le temps, surtout si mon père pense que je vais bien »).