Aller au contenu principal
Les hallucinations exotiques de Jimi Tenor

Les hallucinations exotiques de Jimi Tenor

Nouvo Nova : « Mysteria » de Jimi Tenor.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté:  le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Mysteria » de Jimi Tenor.

La musique de Jimi Tenor est un voyage halluciné à travers le monde et l’esprit. Depuis la banlieue d’Helsinki, le blond au look improbable (longue tignasse, chemise psychédélique et lunettes à la Phil Spector) égrène album après album depuis les années 90 : à présent, c’est vers Berlin qu’il se tourne pour son nouveau disque. Réalisé par le maître Max Weissenfeldt (démiurge de Philophon Records et des Whitefield Brothers), Order of Nothingness est une excursion folle à travers les fantaisies exotiques de Tenor, visitant afrofunk, jazz et grooveries psyché sur le trajet. Menant l’expédition, Jimi Tenor joue claviers, flûte et saxophone : c’est aussi sa voix androgyne que l’on entend sur le tube en puissance, « Mysteria ».