Aller au contenu principal
Qui sont les hackers de « Despacito » ?

Les hackers qui ont supprimé « Despacito » n’en étaient pas à leur coup d’essai

Qui sont Prosox et Kuroi’sh, dont tout le monde parle depuis hier ?

Par La rédac

Ce mardi, deux hackers ont pris le contrôle de différentes chaînes Youtube gérées par Vevo. Parmi les artistes touchés par ce piratage, Luis Fonsi et Daddy Yankee avec leur tube « Despacito », mais aussi Shakira, Maroon 5, Maître Gims, ou encore Calvin Harris. Tout semble être rentré dans l’ordre ce mercredi matin, mais on se demande quand même qui sont ces hackers qui pendant plusieurs heures sont parvenus à faire disparaître l’une des vidéos les plus consultées de tous les temps, celle de « Despacito », qui venait d’atteindre le record de 5 milliards de vues sur Youtube ?

Pas un coup d'essai

Il se trouve qu’il n’a pas été très difficile d’identifier les deux responsables du piratage, puisqu’ils ont remplacé les titres de certains clips musicaux par leurs noms. « x - Hacked by Prosox & Kuroi'SH & Shade & Akashi IT #FUCKYOURAP » pouvait-on lire à la place du titre « Désaccordé » de Vald. Prosox et Kuroi’SH n’en sont pas à leur coup d’essai. Prosox d’abord, Nassim de son vrai nom (ou du moins celui qu’il donne), se présente publiquement sur son blog comme un « jeune garçon gay de 17 ans originaire du Maroc ». Comme le rapporte Tsugi, il postait ce mardi un nouveau tweet, demandant à la NASA, « Pourquoi ne pas sécuriser vos réseaux ? » en accompagnant son post de captures d’écran du code source de certaines pages du site de la NASA.

Kuroi’SH, aussi connu sous le pseudonyme de lrBl00d, serait quant à lui originaire de la ville de Dakhla, située au Sahara occidental, et se positionne dans sa bio comme défenseur « de la liberté de son pays ». En 2017, il parvient à endommager le Google brésilien, en remplaçant sa home par un message dans lequel on pouvait notamment lire : « c’est un bon moment pour mourir ». Il faisait de même avec la compagnie aérienne sud-coréenne Asiana Airlines mais aussi, deux ans plus tôt, avec la NASA, en piratant des sous-domaines de son serveur et en publiant un message pro-Palestine. Un hacker nettement plus politisé que son acolyte, on l'a compris.

Quelques minutes après la réapparition de « Despacito » sur Youtube, Kuroi’SH prévenait aussi sur Twitter : « restez calme, il y d’autres choses qui arrivent ».

Visuel : (c) capture d'écran Youtube