Aller au contenu principal
Nouvo Nova : « Victim of Love » de Charles Bradley.

Le chant du cygne de Charles Bradley

Nouvo Nova : « Victim of Love » de Charles Bradley.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Victim of Love » de Charles Bradley.

Déjà un an que s’est éteint Charles Bradley, et avec lui l’une des plus belles voix que la soul ait connu. Son œuvre est aujourd’hui célébrée sur un quatrième album posthume, réalisé par ses amis et sa famille, l’immense label Daptone. Black Velvet se présente comme une collection de raretés et d’inédits parcourant l’ensemble de sa carrière : on y trouve des reprises étonnantes (de Nirvana, Neil Young ou encore Rodriguez), de vrais hymnes funk (l’énergique « Luv Jones »), mais aussi et surtout, une version électrique de son titre « Victim Of Love », d’abord paru en 2013. On y retrouve, certes, tout l’art d’arrangeur de Thomas Brenneck, son producteur de longue date — mais avant tout, c’est l’émotion brute de la voix de Bradley qui prend à la gorge, et porte ce morceau de clôture vers l’apothéose.

Visuel : (c) Capture d’écran de « I Feel a Change » de Charles Bradley