Aller au contenu principal
La révolution kadans aux Antilles compilée chez Strut

La révolution kadans aux Antilles compilée chez Strut

Nouvo Nova : « Mauve chauffe » d’Edouard Benoit.

Par La programmation musicale

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Mauve chauffe » d'Édouard Benoit.

Au début des années 70, les Antilles françaises connaissent une petite révolution musicale : la biguine et le gwoka, les rythmes populaires respectivement associés à la Martinique et la Guadeloupe, se voient vite remplacés sur les pistes de danse par une nouvelle venue — la cadence. Soit « kadans », un merengue né en Haïti sous l’impulsion de Webert Sicot, saxophoniste de l’orchestre de Nemours Jean-Baptiste. Une vague d’immigration haïtienne au début de la décennie suffira pour que la Guadeloupe et la Martinique s’enflamment sur ce nouveau son chaloupé, permettant le succès de formations locales comme Les Léopards ou encore Les Vikings de la Guadeloupe.

Au cœur de l’effervescence antillaise de l’époque figurent les Disques Debs, et leur illustre démiurge guadeloupéen Henri Debs. Faisant suite à un premier volet paru l’année dernière chez Strut, la compilation Cadence Révolution continue de puiser dans le répertoire du label, s’intéressant cette fois-ci aux influences inter-caribéennes des années 70. Des raretés piochées par les maîtres Hugo Mendez (Sofrito) et Emile Omar (Tropical Discoteq, Roseaux), et dont on peut déjà entendre un extrait : « Mauve Chauffe », du saxophoniste Edouard Benoit. L’arrangeur star des Disques Debs signait en 1978 cette fusion de rythmes guadeloupéens et haïtiens où tourbillonnent cuivres et tambours : rien de tel pour réchauffer notre hiver en attendant la sortie du disque le 31 janvier prochain.

Visuel © Strut Records