Aller au contenu principal
La Pologne, nouveau temple du Gabber

La jeunesse polonaise et le Gabber

Immersion en photos dans l’une des soirées organisées par le crew WIXAPOL S.A.

Par Morane Aubert

Vous étiez prévenus, le gabber est de retour. Notamment grâce à l’initiative du collectif français Casual Gabberz. Il semblerait que ce revival prenne racine en Pologne, grâce à un autre crew, Wixapol S.A., comme le rapporte Electronic Beats : « de nombreux jeunes clubbers polonais découvrent la musique électronique via les sons fluorescents, entraînants et accélérés du hardstyle, du gabber, de l’hard boss et d’un nouveau sous-genre popularisé par internet qui se traduit en anglais : « popecore ».

La photographe Elizabeth Herring documente pour Telekom Electronic Beats le mouvement avec une série de photos prises à Varsovie et à Cracovie en juillet dernier. « J’utilise les concepts du hardcore et des raves dans mes projets artistiques et j’ai eu l’opportunité de photographier une rave pour ce papier (Raving at 200 BPM : Inside Poland’s Neo-Gabber Underground, Electronic Beats, NDLR ). »

Elle poursuit : « Mon propos avec ces photos est d’illustrer la personnalité du hardcore contemporain, plus particulièrement celui de WIXAPOL S.A. Mon but est non seulement de portraitiser les gens qui aiment la mode et les sorties, mais aussi ceux qui appréhendent le style avec humour. » 

Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring
Visuel : Elizabeth Herring

Visuels : © Elizabeth Herring