Aller au contenu principal
Ken Boothe : "À un moment en Jamaïque, on m’appelait Otis Redding"

Ken Boothe : « En Jamaïque, on m’appelait Otis Redding »

La figure mythique de la musique jamaïcaine sous la verrière de Nova.

Par Jean Morel

Si l'on devait raconter l'histoire de la musique en Jamaïque, alors vous pouvez être sûrs que le nom de Ken Boothe aurait plusieurs occurrences dans ce récit. Son histoire, c'est celle de la musique jamaïcaine. Lorsqu'à 15 ans, il enregistre déjà pour Duke Reid et le mythique label Treasure Isle, il n'imagine pas que son nom sera par la suite associé aux révolutions musicales que sont le ska, le rocksteady, puis le reggae. De passage dans la matinale de Nova pour un live avec les délicieux Inna Di Yard, l'occasion était trop belle de poser quelques questions à ce grand nom de la culture jamaïcaine.