Aller au contenu principal

Katerine soigne tout le monde (2/2)

Thérapie de groupe, amour et chansons sur les conseils de son album « Confessions » : trois heures de moment parfait, en public et en direct du bar de nuit le 824 heures à Paris.

"Confessions" de Katerine

De tous les mots de la langue française, celui que préfère, semble-t-il, notre héros de ce jour, est le mot « dénoué » ; qui d’après lui sonne comme un mot échappé d’une langue des îles du Pacifique. Dénoué. Dé-nou-és. Soyons dénoués. Défaire ce qui est noué. Défaire les nœuds qui nous entravent, qui nous serrent, qui nous étouffent. Défaire les nœuds, les règles, les conventions, les formats, défaire parfois la langue elle-même, pour inventer des façons de nous accepter tels que nous sommes, avec nos corps imparfaits, avec nos fantasmes et nos limites, en direction du beau pays de la sérénité, de l’épanouissement, afin d’aller mieux, pour contrer toutes les têtes de nœuds.

Bienvenue sur Radio Nova, pour une émission spéciale en forme de thérapie de groupe inspirée par la vie et l’œuvre du musicien, comédien chanteur et dessinateur français Philippe Katerine, en sa présence, en direct du 824 heures, un magnifique petit bar de nuit à caractère follement festif et éphémère, situé au 10 rue Papillon dans le 9e arrondissement de Paris, entourés d’un labyrinthe de bambous recouverts de tentures en wax, dans une ambiance tropicale et légèrement coquinette.

Katerine soigne tout le monde
Katerine soigne tout le monde
Katerine soigne tout le monde
Katerine soigne tout le monde
Katerine soigne tout le monde
Katerine soigne tout le monde
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille
Katerine soigne tout le monde © Emmanuelle Mafille

Et tandis que Philippe Katerine, a reçu, lui, en février dernier, le césar du meilleur second rôle pour Le Grand Bain, dans lequel il interprète un très attachant gardien de piscine municipale, je suis couché, moi, dans une baignoire, remplie de bouboules en plastique – et ceci n’est même pas fait exprès. De même, tout autour de nous, certains murs de ce club sont rose bonbon, comme la pochette de son dixième album intitulé Confessions, qui vient de paraître. Et qu’avons-nous à droite, toujours de manière non préméditée ? Un confessionnal. Est-ce à dire, est-ce à dire que le monde se plie désormais à la volonté du dénommé Philippe Blanchard dit Katerine, né il y a 50 ans à peine, chanteur ayant grandi dans cette petite ville de Vendée au nom prédestinée : Chantonnay ? 

Comment fait-il pour être aussi libre ? Pour embrasser tous les projets, toutes les collaborations, toutes les aventures, même les plus improbables, sans jamais sombrer dans le ridicule – sans avoir peur, parfois, de le frôler ? Comment s’est-il, lui même, dénoué ? Depuis cette adolescence complexe où des camarades de classe, cruels, à l’internat, le surnommaient « Poubelle » ? Comment a-t-il réussi à se libérer au point de faire aujourd’hui la couverture de tous les journaux, de tous les magazines, de courir les plateaux télé radio digitaux et les scènes de France et de Navarre, jusqu’à New York où sa moustache fut un jour encensée ? Au point d’atteindre cette unanimité publique et critique, sans jamais dévier de son excentricité ? C’est cette intrigue, aussi, qu’il nous faudra tenter d’éclaircir ensemble, cette affaire à dénouer, comme on dénoue une enquête policière, toujours en cours depuis la sortie de son premier disque, Les Mariages chinois, en 1992.

Ce soir, Katerine est là pour nous aider. Ce soir, Katerine soigne tout le monde.

Avec, sur la piste aux étoiles :

• Retrouvailles avec Barbara Carlotti et magnétisation du public.

• Réactions de Lison, Abel, Argan et Suzanne, panel très exigeant de rock-critiques de 8 à 11 ans, à la chanson Bonhommes.

• Philippe Katerine avec Gabriel Gosse (guitare) et Anne Shirley (chœurs, percussions) : Aimez-moi (live).

• Réactions des enfants à la performance scénique + évocation de la chanson 88%.

• Dialogue des limites avec Abraham Poincheval.

• Récit du jour où Katerine a marié deux hommes en Bulgarie + mariage improvisé de Marie et Charlie.

• Réponses du Docteur Katerine aux questions bien-être de nos auditeurs.

• Atelier ASMR pour stimuler nos sensualités auditives, avec Diane Bonnot.

• Interview d’Oxmo Puccino sur la chanson La Clef, par Armel Hemme.

• Tirage de carte dans les règles du tarot de Marseille, par Julie Linquette, authentique cartomancienne gitane de Charleville-Mézières.

• Interview-vérité d’Ammoniacal, moitié-pingouin, moitié-homme, moitié-chiffon, en sa présence multiple (en comptant celle d’Arnaud Aymard).

• Philippe Katerine avec Gabriel Gosse (guitare) et Anne Shirley (chœurs, percussions) : Stone avec toi (live).

Wandrille © Katerine soigne tout le monde
Wandrille © Katerine soigne tout le monde
Wandrille © Katerine soigne tout le monde
Wandrille © Katerine soigne tout le monde

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, avec l’aide de Ruddy Aboab, Mélanie Mallet, Marie Misset et Esteli Hernandez Ortiz. Réalisation : Sulivan Clabaut, avec l’aide de Tristan Guérin. Vidéo : Massinissa Naït Mouloud, Baptiste Artru et Thomas Soulet. Réalisation de l’atelier ASMR : Benoît Thuault. Dessins : Wandrille.

La première partie de l'émission par ici. 

Visuels © Radio Nova

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
DImanche 12H00-13H00

Parler la langue des oiseaux, avec Perrine En Morceaux

Parler la langue des oiseaux, avec Perrine En Morceaux

Cette alchimiste de la pop expérimentale fait son nid sur la scène du Nouveau Théâtre de Montreuil, pour un live aérien, composé à partir de chants d’oiseaux et entremêlé de lectures où les piafs jouent un rôle essentiel.

« Carte de séjour, la brûlure. »

« Carte de séjour, la brûlure »

Brigitte Giraud signe et déclame un texte inédit sur l’épopée électrique du groupe originel de feu Rachid Taha, « sa subversion, sa vitesse et sa sensualité », enregistré à la Maison de la Poésie de Paris, en compagnie du guitariste Christophe Langlade.

Le petit Prince, pour mémoire

Le petit Prince, pour mémoire

Poussières d’étoile sur la planète pourpre : examen au télescope des mémoires inachevés du Kid de Minneapolis, « The Beautiful Ones ». Soit le récit – très bref, mais lumineux – de son enfance et de ses premiers contacts avec la musique.