Aller au contenu principal
Le Rockab selon Vega sur Nova

Le Rockab selon Vega sur Nova

Nova Classic : « Jukebox Babe  » d’Alan Vega.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop. Aujourd'hui : « Jukebox Babe » d’Alan Vega.

Un Nova Classic qui nous fait battre la mesure depuis les touts débuts de Radio Nova, puisque ce titre ouvre le premier l’album solo d’Alan Vega. Alan Vega, figure emblématique de l’underground new-yorkais, moitié du groupe Suicide qu’il fonde à la fin des années 70 avec Martin Rev, imposant un son où le rock minimal flirte avec les musiques électroniques, un son minimal et hanté. Musicien mais aussi artiste plasticien qui, dans le même temps, organisait des happenings dans les galeries de Manhattan, décide donc en 1981 de sortir son premier album solo.

Un disque qui prend le contrepied des musiques qu’il compose (avec Martin Rev) au sein de Suicide, ou qui, plutôt, rend hommage au rock’n’roll, celui d’Elvis Presley qu’il cite volontiers comme influence directe de ce premier disque. C’est donc un rockabilly qui ouvre l’album. « Jukebox Babe » fait danser de New York à Paris, et si le son new-yorkais nous arrive si vite, c’est que comme pour James Chance (dont on vous parlait récemment), le disque sort chez Zé Records, véritable thermomètre de cette ébullition musicale au cœur de l'underground new-yorkais. Un album qui sera en partie distribué en France par un autre label franco new-yorkais, Celluloïd, crée par Jean Karakos. Jean-François Bizot, fondateur du magazine Actuel et de Radio Nova, s’y associe. Voilà pourquoi ce disque d’Alan Vega arrivera dès sa sortie sur Nova.

Le Nova Classic d’Isadora Dartial, c'est aussi en podcast.

Visuel (c) pochette de Jukebox Babe d'Alan Vega