Aller au contenu principal

Grâce à Mawimbi, la pop d’Evergreen devient tribale

Le collectif remixe le petit tube « Comme si » du trio. Et ça fonctionne.

Par Bastien Stisi

Trois humains (Fabienne Débarre, William Serfass et Michael Liot, également programmateur chez Nova), deux mots de moins dans leur nom mais une intensité semblable (hier, ils étaient We Were Evergreen), une pop qui se fait désormais bilingue (on chante ici en Anglais et en Français), et un retour dont on vous a déjà parlé quelques fois, pour Evergreen, projet que l’on a tendance à envisager entre les Anglais de Metronomy et les Français de Frànçois and the Atlas Mountains.

Il y a quelques jours, on évoquait avec le groupe le clip de « Comme Si », et des images que l’on nous décrivait comme des « visages barrés de couleurs et de plantes, on joue à être quelqu’un d’autre. Le bleu glisse entre nos doigts, nous coule dans la tête et fait ce qu’il veut de nous ». Plus tôt, c’est le clip de « Aux Échos » qui avait été livré par le trio, morceau, on vous prévient, au potentiel addictif relativement important.

Aujourd’hui, « Comme si », petit tube en puissance, se trouve remixé par un autre nom important de la scène indépendante parisienne, Mawimbi en l’occurrence, ce collectif dont les membres envisagent, depuis 2013, des passerelles entre musiques électroniques et musiques venues d’Afrique, métissage culturel et sonore qui prend la forme de soirées, de DJ sets, de compilations, ou de remixes donc, comme c’est le cas ici. Et puisqu’il s’agit, entre Radio Nova, Evergreen et Mawimbi, d’une amitié de longue date (on peut revoir le live des premiers dans nos locaux en 2013, ou le passage de Pouvoir Magique, l’autre projet de quelques échappées du collectif, en Nuit Zébrée), on vous propose ce remix en exclusivité mondiale, ci-dessous.

À écouter également, mais la semaine prochaine seulement : le remix de « Comme Si » par le multi-instrumentiste et producteur Seth XVI, qui a récemment sorti chez DDM Recordings l’EP Pulp, disque pop, électronique, groovy, soigné, réceptacle discographique de la voix chaude et mélancolique de son auteur, et que l'on vous conseille donc également vivement.