Aller au contenu principal

Cette année, au Brésil, le carnaval sera militant

Faire la fête, c'est résister.

Par Sophie Marchand & Jean Morel

Chaque jour, Jean Morel et Sophie Marchand font leur journal musical, dans BAM BAM.

Carnaval

Au Brésil, le climat social et politique est effrayant. Jair Bolsonaro - président nouvellement élu qui vient de prendre ses fonctions - a déjà commencé à prendre des mesures pour faciliter les ventes d’armes, et pour encourager l’agro-business aux détriments des peuples autochtones. Mais les Brésiliens entendent résister, et notamment à l’occasion des carnavals qui vont bientôt commencer.

À Rio, l’école de Samba Estação Primeira de Mangueira - qui est une des écoles les plus réputées et influentes du pays - a annoncé que son spectacle cette année serait dédié à Marielle Franco, la députée et activiste militante, notamment contre les violences policières, assassinée en mars dernier. 

Et plus largement le carnaval - qui commence en février prochain - s’annonce cette année engagé, militant - notamment concernant les droits des LGBTQ. Parce que faire la fête c’est encore résister. 

BAM BAM, c'est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel (c) Getty Images / Bloomberg / Contributeur