Aller au contenu principal
Canblaster de Club Cheval fait briller le court-métrage animé « Wild Horses »

Canblaster de Club Cheval fait briller le court-métrage animé « Wild Horses »

Touchante fiction sur l’amour et le transhumanisme.

Par Marie Beslay

Une esthétique sonore unique, qui jongle parfaitement entre house et techno : voilà comment l’on pourrait décrire la science du producteur et DJ Canblaster. L’un des quatre poulains de l’écurie Club Cheval (les autres, ce sont Myd, Panteros666 et Sam Tiba) s’est démarqué grâce à son énergie communicative et sa complexité technique, mises en lumière sur de nombreux EP et albums, comme Continue? et Continue! sur le label Pelican Fly

Passionné par la culture digitale et les musiques de jeux vidéo, l'œuvre de Canblaster puise également son inspiration dans l’éclectisme de ses influences (R&B, electronica, breakbeat, garage, UK techno, hip-hop). Aujourd’hui, il se charge de la bande originale d’un court-métrage animé, Wild Horses. Réalisé par le duo de réalisateurs Kévin Roualland et Maxime Dupuy du studio Eddy, Wild Horses nous embarque dans un univers futuriste, entre histoire d’amour et transhumanisme.

Tout juste signé sur le label français Animal63 (The Blaze, Love Supreme, Johan Papaconstantino...), Canblaster nous promet plusieurs projets à découvrir très prochainement. Il sera également aux côtés de Jacques et Salut C'est Cool le 27 juillet au Wanderlust à Paris. Par ici pour les places.

Visuel © Wild Horses