Aller au contenu principal
Camille : « Le tambour est très universel car on a tous un cœur qui bat »

Camille : « Le tambour est universel car on a tous un cœur qui bat »

Armel Hemme a passé un coup de fil à la chanteuse dans la Grasse Matinale de Nova.

Par Clémentine Spiler

À quelques jours de sa série de concerts prévue à la Philharmonie de Paris, les 18, 19 et 20 octobre, Armel Hemme a passé un coup de fil à la chanteuse Camille. « J’aime chanter. Depuis toujours. Je ne me souviens pas d’une période de ma vie où je ne chantais pas », nous dit-elle. La chanteuse se réjouit également d’une date prévue en Australie. Avec Armel, elle fait le lien entre son dernier album, OUÏ, où les percussions sont omniprésentes, et les populations aborigènes d’Australie. « Évidemment, lorsque je serai sur scène, je penserai à leur histoire et à une réconciliation possible entre l’histoire des européens et des aborigènes. »

Visuels © Radio Nova et Patrick Messina