Aller au contenu principal

Au Nigeria, le sirop contre la toux à base de codéine interdit

Pour contrer une « épidémie d’addiction ».

Par Morane Aubert

La codéine est un élément essentiel dans la confection du cocktail violet, le purple drank ou Lean. Une drogue popularisée par le rayonnement musical de la ville de Houston, et par son rap, comme on vous l’expliquait dans Grünt, avec une émission consacrée au sujet.

Début mai, la BBC dévoilait un reportage édifiant, qui s’ouvre sur des patients en centre de traitement, enchaînés au sol. La voix off explique : « La plupart d’entre eux se retrouvent dans cette situation à cause d’une drogue bien spécifique, qui provoque une épidémie qui tue dans l’ensemble du Nigeria ». S’en suit une investigation, qui montre notamment comment le sirop à la codéine est vendu sur le marché noir, avant d’être utilisé par les jeunes pour se défoncer.

Des images qui ont contraint le gouvernement à réagir. On apprend ce jeudi via Okay Africa que ce dernier a tout bonnement décidé d’interdire l’importation et la production de sirop contre la toux contenant de la codéine sur son territoire. L’un des membres du ministère de la santé, Olajide Oshundun, a annoncé : « Pour ceux qui voudraient importer cette substance, sachez qu’elle est désormais interdite. Complètement interdite », et ajoute que les entreprises nigerianes ont « reçu l’ordre du gouvernement fédéral de ne plus utiliser de codéine dans le sirop contre la toux ».

Le documentaire de la BBC ci-dessous :