Aller au contenu principal
Nova Classic : « Brigadier Sabari » d’Alpha Blondy

Alpha Blondy : aux fondations du reggae Africain

Nova Classic : « Brigadier Sabari » d’Alpha Blondy.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop. Aujourd'hui : « Brigadier Sabari » d’Alpha Blondy.

Direction le quartier de Cocody à Abidjan avec ce titre, « Brigadier Sabari », du reggaeman ivoirien Alpha Blondy, considéré comme le premier grand morceau de reggae africain. En 1982, le jeune Alpha est de retour en Côte d’Ivoire après avoir tenté sa chance aux États-Unis. Au pays, on est sous le parti unique de Félix Houphouët Boigny, la crise s’installe et la police a, disons... la main leste. Comme certains de ses concitoyens, Alpha Blondy n’y échappe pas. Je le cite : « -il- goûte à la matraque. » Des mésaventures qui donneront naissance à ce morceau également connu sous le nom d’ « Opération coup de poing ». Un titre fédérateur par son thème, mais également, parce que c’est l’une des premières fois que l’on chante du reggae en langue africaine, en Dioula précisément, de quoi toucher son auditoire dans les campagnes, bien au-delà d’Abidjan.

En 1982, année de sortie de son premier album Jah Glory, d’autres titres sont pourtant mis en avant. « Bintou Were Were » notamment qu’il interprétait un an plus tôt dans première télé qui l’a révélé, l'émission Premières chances.

L’album a été enregistré dans le studio JBZ, qui marche du tonnerre à l’époque, et l’enregistrement de « Brigadier Sabari » se fait en une journée sur un 8 pistes. Si le producteur George Benson, un homonyme du chanteur et guitariste américain, laisse libre cours à Alpha, pas question de mettre en avant cette chanson. Et c’est pourtant ce titre qui va faire chavirer le monde entier. Un morceau devenu fondateur du reggae africain, faisait d’Alpha Blondy le fer de lance de ce chant militant sur le continent. En France, l’album sort en 1982 sous le nom de Rasta Poué, sur Nova, haut-parleur de cette Sono Mondiale et fidèle au reggae de la Radio Ivre, « Brigadier Sabari » a naturellement trouvé sa place…

Visuel : (c) pochette de Brigadier Sabari d’Alpha Blondy.