Aller au contenu principal
Adventures In Paradise : un disque qui a trop peu été l'hymne d'un week-end

Adventures In Paradise de Minnie Riperton : un disque qui a trop peu été l'hymne d'un week-end

Toutes les semaines, BAM BAM vous raconte l'hymne d'un week-end.

Par Sophie Marchand

Chaque lundi dans BAM BAM, on vous raconte l’histoire d’un morceau sur lequel on a tous déjà dansé.  Aujourd'hui, plus qu'un morceau, on a eu envie de vous parler d'un album qui s'écoute le samedi matin, le samedi soir ou bien le dimanche après-midi.

Minnie Riperton a été une des plus grandes chanteuses au monde avec sa capacité à chanter sur quatre octaves et demi. Pour bien comprendre son album Adventures in Paradise, sorti en 1975, il est nécessaire de raconter la vie, intense et courte, de cette génie.

Née en 1947 à Chicago, elle a été dans les choeurs de beaucoup d'artistes qui enregistraient sur le label Chess Records, à l'instar d'Etta James, Muddy Waters ou Bo Diddley. D'ailleurs, si l'on tend l'oreille pour écouter Rescue Me chanté par Fontella Bass, on peut distinguer la jeune Minnie Riperton parmi les choeurs.

Minnie Riperton enregistre ce morceau en 1965, après avoir renoncé à une carrière de chanteuse d’opéra dont elle gardera des traces évidentes dans son art lyrique. Après avoir été choriste, elle décide de rejoindre un groupe - le Rotary Connection - et puis finalement, à partir de 1970 de sortir ses propres albums solo.

Le premier, Come To My Garden, est plébiscité aujourd'hui, mais ne marche pas vraiment à l'époque. Son deuxième disque, Perfect Angel, est aussi épatant que ses producteurs, Richard Rudolph, également son mari, et Stevie Wonder. Dessus on retrouve son hit « Lovin' You », que l'on connaît notamment grâce à OSS 117 et plein d'autres films.

Un chef d'oeuvre mal reconnu à cause d'une controverse

Son troisième disque, Adventures In Paradise, que l'on met à l'honneur aujourd'hui, ne fonctionne pas si bien à cause du titre « Inside My Love ». Malgré une voix captivante et un morceau magnifique, les paroles ont été mal perçues. A l'écoute de certaines de ses paroles, "Will you come inside me? / Do you wanna ride inside my love?", la censure a cru que Minnie Riperton parlait trivialement de pénétration et chantait, vulgairement, un hymne sexuel. 

Pourtant, même si ces mots-là sont ambigus, la poésie de Minnie Riperton a été mal analysée et méprisée. En réalité, elle parlait là d'un amour plus complexe, d'une intimité et d'une communion des âmes entre deux amoureux, comme elle l'a répété.

Malgré tout, cette controverse a sans doute empêché le succès du disque et Minnie Riperton est morte quelques années plus tard, à 31 ans, d'un terrible cancer du sein... Emportant avec elle toute l'inspiration et créativité qui lui aurait permis de réaliser de nombreux autres disques. Alors pour honorer sa mémoire, on se devait de consacrer notre hymne du week-end à ce disque qui manque de reconnaissance, malgré le temps et son oeuvre qui redonnent un peu de gloire aux aventures paradisiaques de Minnie Riperton.

BAM BAM, c'est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel (c) Chris Walter / WireImage